Vers de vrais partenariats aménageur- promoteurs ?

Vers de vrais  partenariats aménageur- promoteurs ?

Par Isabelle Baraud Serfaty (Ibicity) et Flore Trautmann

Revue Foncière n°9, mars 2016

Selon la démarche habituelle, une collectivité publique définissait un programme d’aménagement puis lançait un appel à concurrence pour choisir un aménageur. Aujourd’hui, c’est de plus en plus souvent, avant même la définition du projet, qu’il est fait appel à la concurrence des opérateurs.

Devenue un quasi-phénomène de mode, l’implication des promoteurs en amont de leur stade habituel d’intervention (dépôt d’un permis de construire sur la base de fiche de lot) relève presque d’un objectif en soi : « Lançons un appel à partenariat auprès d’opérateurs, et voilà qui nous permettra d’être plus performant en termes de délais, de prix et de qualité » nous disent de plus en plus d’aménageurs. Et ils ont raison… à une condition : ne pas confondre le moyen avec l’objectif, et bâtir une méthodologie adaptée à chaque projet.

Compétences

Posté le

30 mars 2016