actualités > recherche
recherche / 09.07.20

Une thèse CIFRE au Sens de la Ville

09.07.20

Dans la rue intérieure de la Cité Radieuse, Marseille
 

Dans le cadre de nos démarches de recherche-action sur les usages dans le logement, nous sommes heureux d’accueillir officiellement Sonia Dinh en tant que doctorante dans le cadre d’une CIFRE (Convention industrielle de formation par la recherche) entre Le Sens de la Ville et le laboratoire Géographie Cités. Co-encadrée par Sylvie Fol, professeure d’aménagement et d’urbanisme à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et Marie-Pierre Lefeuvre, professeure de sociologie à l’Université François Rabelais de Tours au sein du laboratoire CITERES, Sonia travaillera sur la question des espaces partagés dans le logement collectif privé.

 

Véritables équipements intégrés dans la Cité Radieuse de Le Corbusier dans les années 1950, locaux communs résidentiels dans les années 1960, espaces intermédiaires généreux dans les années 1970 sont autant d’exemples d’espaces partagés intégrés au logement. Ils introduisent de fait une dimension collective dans le projet, qui peut être revendiquée dans les discours des acteurs concernés (concepteurs, promoteurs, aménageurs, collectivités et habitants). Aujourd’hui, il semble qu’un regain d’attention soit porté aux espaces communs, y compris dans des opérations ne relevant pas d’initiatives citoyennes et s’inscrivant dans des cadres juridico-financiers classiques. Au prisme de l’étude des espaces communs dans le logement collectif « classique », cette thèse propose d’analyser l’articulation parfois difficile entre processus de production urbaine et gestion en pratique de ces espaces.

Des espaces partagés généreux mais peu appropriés dans la tour Elithis, Strasbourg