missions > Collectivités

Le Vieux Pays de Goussainville 

le projet

Mission

Définition d’une stratégie programmatique, pistes de montage et de financement, recherche de porteurs de projet.

Commanditaire

Communauté d’agglomération de Roissy Pays de France (CARPF)

Équipe

Collectif Hyacinthe (mandataire), Altitude 35, Topoï, Manucoop

Date

2018–2019

 
Des forces vives pour faire revivre le Vieux Pays

Le Vieux Pays de Goussainville : son église, son école, son château et son cœur villageois où le temps semble s’être arrêté à la fin des années 1960… Exception faite du ballet des centaines d’avions qui survolent chaque jour le Vieux Pays avec leur lot de nuisances sonores et environnementales. À quelques pas des pistes de la plateforme aéroportuaire de Roissy, l’ancien centre de Goussainville est devenu un « village fantôme » qui fait le bonheur des amateurs d’urbex. Il n’est pas à l’abandon pour autant : quelques 300 habitants, entreprises, associations le vivent et le pratiquent au quotidien. Cette situation étonnante est le fruit d’une histoire marquée par une double contrainte : celle du plan d’exposition au bruit (PEB) de l’aéroport, qui limite fortement le développement de l’habitat sur le site, et celle, patrimoniale, liée au classement de l’Église Saint-Pierre-Saint-Paul, qui a préservé le cœur du village de la disparition pure et simple.

En 2009, l’acquisition par la ville d’une partie du village (autrefois détenu par Aéroports de Paris) relance la réflexion sur l’avenir du Vieux Pays qui est mis au pot de l’édition 2015 du concours d’architecture et d’urbanisme EUROPAN. Désireuses d’approfondir les pistes issues du concours, la ville et la communauté d’agglomération Roissy Pays de France décident de lancer une étude urbaine et programmatique sur le devenir du Vieux Pays. Fin 2017, le collectif Hyacinthe, issu de la réunion des trois équipes lauréates d’EUROPAN, est désigné pour piloter l’étude, accompagné du Sens de la Ville sur le volet programmatique, des paysagistes d’Alt35, de Manucoop, spécialiste du montage de projets coopératifs, et du collectif Topoï en charge d’animer la concertation.

Le contexte très particulier du Vieux Pays oblige à beaucoup d’inventivité programmatique, tant dans les propositions formulées, que dans la méthode de projet. Pour mener à bien cette étude, Le Sens de la Ville construira une stratégie programmatique fondée sur deux piliers :

  • D'une part, la conviction que sur ce territoire contraint, le travail de programmation consiste davantage en la mise en mouvement des forces vives (locales et métropolitaines, habitants et porteurs de projet) par des méthodes collaboratives, que dans l’élaboration de documents de planification ;

  • D'autre part, la nécessité d’ancrer cette programmation dans une réalité économique et de montage pour faire aboutir un projet dans ce secteur déjà largement étudié.
Des forces vives pour faire revivre le Vieux Pays