missions > Collectivités

Reconversion du site Jeanne Jugan / Fours à Chaux

le projet

Mission

Élaboration de scénarios urbains et programmatiques afin de nourrir la stratégie foncière de la collectivité, réflexion sur les « boucles positives ».

Commanditaire

Angers Loire Métropole

Équipe

Agence FLMC (mandataire)

Date

2019

 
Un voisinage à inventer entre ville productive et ville habitée

En 2017, le quartier Saint-Serge à Angers s’ouvre au concours EUROPAN « ville productives ». A quinze minutes à vélo du centre-ville, ce quartier est un exemple parlant d’une zone d’activité en transformation où inventer de nouvelles synergies entre ville productive et ville habitée. Le projet lauréat « positive loops », pensé par Florian Camani, Mathilde Luguet, Pierric Amella et Solenne Sari, cherchait précisément à concrétiser ces synergies à travers différentes boucles de valorisation autour de l’alimentation, du réemploi, de l’énergie, etc.  

 

Fin 2018, Angers Loire Métropole lance à la suite d’EUROPAN une étude urbaine sur le site des Fours à Chaux / Jeanne Jugan, grande pièce mutable accolée au secteur Saint-Serge. L’agence FCML est retenue au sein d’une équipe intégrant le Sens de la Ville au titre de la stratégie urbaine et programmatique. 

 

Le site articule des activités productives et commerciales, des terrains sportifs et un espace non construit autour d’un front de taille patrimonial devenu un haut lieu de la biodiversité… Il se situe au croisement de dynamiques urbaines très différentes : au sud-est, le renouvellement urbain de Monplaisir et le quartier résidentiel de la Chalouère ; au nord-est, les zones d’activités du MIN et de Saint-Serge, transformées par le projet Coeur de Maine dont la pièce maîtresse, un parc linéaire, sera livré à la fin de l’année 2019. 

 

Dans ce contexte, Fours à Chaux / Jeanne Jugan présente deux défis qu’il s’agira de penser ensemble pour positionner de manière cohérente ce morceau de ville : 

  • Sur Jeanne Jugan, l’enjeu est de qualifier une programmation résidentielle attractive, venant compléter l’offre de logements neufs à Angers tout en s’insérant harmonieusement dans un secteur pavillonnaire recherché. 
  • Sur les Fours à Chaux, aujourd’hui encore en partie exploités par des activités de transformation de béton, il s’agit plutôt d’accompagner la collectivité dans l’exploration des possibles programmatiques, et dans l’élaboration d’une stratégie foncière pertinente. L’occasion également, pour le Sens de la Ville, de prolonger sa réflexion sur la place des activités « productives » en ville dont l’évolution de la zone d’activités de Saint-Serge vers un « faubourg actif » constitue un bel exemple. 

Un voisinage à inventer entre ville productive et ville habitée